Formatrice au CEFORES, Anne-Pascale Marquebreucq nous a quittés le 13 juillet 2017


Ce 13 juillet 2017, Anne-Pascale Marquebreucq nous a quittés, trop tôt… Ce n’est pas faute de s’être battue contre la maladie, depuis deux ans, ni faute du soutien de ses proches.

Psychologue clinicienne et psychothérapeute, elle était formatrice en approche systémique et thérapie familiale au CEFORES et intervenait aussi à l’IFISAM. Elle a marqué non seulement ses collègues proches mais aussi ceux du groupement belge des formateurs en systémique, de l’Association Belge pour l’Intervention et la Psychothérapie Familiale Systémique (ABIPFS). Bien au-delà des frontières de Belgique, de Saint-Malo (Pégase Processus) à Neuchâtel (CERFASY) en passant par Paris, Lyon, etc. beaucoup s’en souviennent.

L’au-delà des frontières, concerne aussi les réfugiés de tous les continents pour lesquels elle a contribué à offrir un espace d’accueil à Exil, Service de Santé Mentale pour réfugiés, créé par Jorge Barudy à Bruxelles, où elle est restée jusqu’en 2006. Son souci permanent était de créer des dispositifs destinés aux mamans arrivées en Belgique avec leurs enfants sans leur conjoint, afin de permettre à ces personnes de retrouver leur dignité. Pour cette tranche de vie professionnelle, Anne-Pascale nous laisse un livre et un article, co-rédigés notamment avec Jorge Barudy, ainsi que le prix Houtman qui fut décerné à ce dernier et pour lequel elle a beaucoup œuvré à Exil, comme Jorge me l’avait dit à l’époque.

Depuis, 2006, elle était directrice du Centre d’Accueil Spécialisé Le Tamaris et, depuis peu d’une nouvelle entité Le Tamaya, deux équipes pluridisciplinaires qui accueillent des adolescentes et des adolescents en grande souffrance, sous mandat d’un juge de la jeunesse ou d’un conseiller de l’aide à la jeunesse. Au fil des années, avec ses collègues, elle a soutenu une clinique éducative basée sur l’approche systémique et étayée par la théorie de l’attachement et par le modèle du milieu humain développé par Etienne Dessoy et approfondi par Grégoire Nyssens, aussi formateur au CEFORES. C’est ce qu’elle a publié dans la revue Thérapie familiale, avec Graziella Menegalli, Grégoire Nyssens, Isabelle Thys. A la « provocation » des adolescents, les équipes proposent une « convocation » pour organiser une palabre rassemblant les travailleurs et le jeune concerné. Souvenons-nous du dernier congrès de Lyon, en 2014, où elle a remarquablement montré et exposé les bases théoriques et ce dispositif. L’accompagnement des jeunes et de leur famille est basé sur la restauration de liens suffisamment sécurisants et contenants avec des adultes, tuteurs de résilience. Aux familles, les équipes proposent des sculptures dont le sculpteur est le jeune, les acteurs sont les professionnels et les spectateurs, les membres de la famille. « Ici, les intervenants se prêtent au jeu pour offrir leur ressenti dans la représentation de la famille : entre la famille et l’équipe, il y a comme un entrecroisement des ressentis et des représentations pour tenter d’y introduire un peu de circulation. »

Pour ces différents engagements, elle entraînait ses collègues dans son sillage.

Anne-Pascale, nous laisse des cadeaux magnifiques, comme son enthousiasme, son audace, sa générosité, son intelligence de cœur et d’esprit… son côté rigolo aussi qui permettent de dire les choses avec légèreté, sans blesser car son humanité est toujours perceptible : elle voulait tout simplement que cela marche. Ces qualités continueront à nous accompagner et à guider toutes les personnes qu’elle a formées. C’est pourquoi, je ne peux pas résister à l’envie de laisser ici les alexandrins d’un ancien « formant », hommage choisi parmi les nombreux qui lui furent destinés.

L’envol

Gracieux Oiseau, tu as pris ton Ultime Envol,

Tu t’es élevée dans les hauteurs jusqu’à Eole.

Là-haut, déjà, tu as franchi l’Ultime Passage,

Toi qui accompagnas tant d’Oiseaux en voyage.

Gracieux Oiseau, dans le sillage de tes rémiges,

Avec un cœur si grand qu’il donnait le vertige,

Généreusement, tu as accueilli sous tes pennes,

L’Oisillon esseulé avec ses joies, ses peines.

Gracieux Oiseau, lors de tes vols en formation,

Toujours tu indiquais le cap vers l’horizon

Aux Oiseaux migrateurs, le temps d’une saison

Qui t’écoutaient – et pensent à toi – avec passion.

Gracieux Oiseau, tel Jonathan le Goéland,

Tu as permis à d’autres de prendre leur élan.

Gracieux Oiseau, merci à toi pour tous ces dons.

Gracieux Oiseau, bon vent pour l’Ultime Migration...

Tristement,

Baptiste ANTOINE

Tout cela fait d’Anne-Pascale un « très grande dame ». Merci à toi, merci à l’ancienne « formante », à la collègue formatrice, à l’amie, merci pour ton « assertivité » sans arrogance, merci pour ta « Gniac ». Repose en paix. Toutes nos condoléances à ton mari - ton amoureux de plus de 40 ans - à tes enfants – pour qui tu fus une maman attentive, « suffisamment bonne », comme tu aimais te définir - à tes parents, à tes frères et sœur… et à tous ceux qui te sont proches.

Muriel Meynckens-Fourez,

Responsable du CEFORES




BARUDY J, MARQUEBREUCQ A.-P., 2005, Les enfants des mères résilientes. La marentalité bientraitante dans des situations extrêmes : violences de guerre, génocides, persécutions et exil. Solal, Marseille

BARUDY J., CRAPPE J.-Y., MARQUEBREUCQ A.-P., 2001, Soutenir la bientraitance des familles en exil. Rencontre d’un destin, destin d’une rencontre. Thérapie familiale, Genève, 22, 4, 169-186

BARUDY J. et MARQUEBREUCQ A.-P., 2002, Soutenir la bientraitance des familles fragilisées par la guerre, la répression politique et les génocides, venues chercher refuge en Belgique, Manifeste pour les enfants, vers un réseau international d’échanges et de bonnes pratiques, Fonds Houtman (O.N.E.).

MARQUEBREUCQ A.-P., 2006, Entre le désir et la peur. Quelques réflexions sur le travail institutionnel avec des adolescents « difficiles », Mille Lieux Ouverts, 36, 16-23.

MARQUEBREUCQ A.-P., MENEGALLI G., NYSSENS G., THYS I., 2010, Le non-renvoi et au-delà… Ressources et limites du lien dans un modèle de thérapie institutionnelle. Thérapie familiale, Genève,  31, 2, 99-116

MARQUEBREUCQ A.-P., NYSSENS G., 2014, Adolescents traumatisés, institution en crise : isomorphismes au travail. Thérapie familiale, Genève,  35, 2, 157-175

MARQUEBREUCQ A.-P., NYSSENS G., 2012, Modélisation systémique des liens d’attachement dans la famille pour soutenir une clinique éducative à l’adolescence. Quelle place pour les outils métaphoriques ? Thérapie familiale, Genève,  33, 4, 373-390