Dépasser les souffrances institutionnelles.

Didier ROBIN (SSM Chapelle-aux-Champs)

Collection : Souffrance et théories

Editeur : P.U.F, Octobre 2013

Voir la table des matières sur le site des PUF

De nombreux professionnels témoignent d’un vécu d’intenses souffrances liées au travail. Que ce soit dans le champ de la santé mentale, de l’aide à la jeunesse, dans le secteur de la prévention ou dans celui de l’action sociale, les plaintes abondent.

Sur le terrain, un paradoxe saute aux yeux : les intervenants sont généralement bien formés pour travailler avec des utilisateurs, mais très peu pour interagir et collaborer avec des collègues. Or, une très grande part des souffrances dans le travail se manifeste précisément dans les difficultés rencontrées en équipe ou dans les pratiques de réseau qui se multiplient. Pourtant, il faut à la fois traiter les souffrances liées aux résonances avec les utilisateurs et celles qui se manifestent entre collègues, sans oublier les dysfonctionnements propres aux institutions.

Ce livre montre que la psychanalyse et la psychothérapie institutionnelle donnent des outils théoriques et concrets pour comprendre les souffrances institutionnelles et pour les transformer en travail collectif créateur autant pour les intervenants que pour les utilisateurs, tout en combattant les dérives managériales de plus en plus envahissantes et toxiques.

Didier Robin est psychologue clinicien, psychanalyste et systémicien. Il est superviseur d’équipes et formateur, membre du groupe Institutions (Bruxelles, Centre Chapelle-aux-Champs en lien avec l’UCL, Université catholique de Louvain), coresponsable d’un programme de journées d’étude et de formation à la psychothérapie institutionnelle..